Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
5 avril 2013 5 05 /04 /avril /2013 19:09

Le Mercredi 03 Avril 2013, les membres de l’Observatoire de la justice au Bénin, un projet piloté par le Centre Afrika Obota en collaboration avec le Centre Universitaire de Recherche et d’Etudes en Droit et Institutions Judiciaires en Afrique (CREDIJ) et l’Organisation Non Gouvernementale Droit de l’Homme Paix et Développement (DHPD-ONG) avec l’appui financier de Open Society Initiative for West Africa (OSIWA), étaient reçus au cabinet du président de la Cour Suprême du Bénin. 

L’Objectif de cette rencontre a été de présenter l’Observatoire de la justice au Président de la juridiction suprême du Bénin afin que ce dernier en sa double qualité de président de la Cour Suprême et vice président du Conseil Supérieur de la Magistrature du Bénin soit informé de cette initiative qui est mise en oeuvre depuis 2012 l’amélioration de la justice au Bénin. 
Plus d'infos sur http://bit.ly/ZiDHZw

Partager cet article

Repost0
26 février 2013 2 26 /02 /février /2013 19:56

Le mercredi 20 février 2013 s’est tenu au Centre d’Arbitrage, de Médiation et de Conciliation du Bénin (Camec/CCib) un atelier de formation des points focaux de l’observatoire de la justice au Bénin.

Les deux principales activités menées lors de cet atelier de formation étaient : l’installation officielle des points focaux de l’Observatoire de la justice au Bénin et la formation sur le renseignement du protocole de collecte des données statistiques sur la justice au Bénin. L’objectif de l’atelier est d’expliquer aux membres de l’observatoire dans le cadre du projet : « Observatoire de la justice au Bénin », dans quelle mesure ils aideront à la collecte des données statistiques sur la justice. Lesquelles données seront utilisées pour la production des rapports annuels sur l’état de notre justice pendant les dix neuf mois qui restent pour la mise en œuvre du projet.

 

Pour plus d'infos : http://afrikaobota.org/spip.php?article434

Partager cet article

Repost0
14 décembre 2012 5 14 /12 /décembre /2012 10:26

 

Depuis 1990 où le Bénin s’est résolument engagé dans la voie de la construction d’un Etat de droit et suite à la tenue des Etats généraux de la justice de Novembre 1996, d’importantes réformes et investissements ont été faits tant par le gouvernement béninois que par les Partenaires au développement pour améliorer le fonctionnement et le rendement de la justice. Cependant, les maux qui minaient la justice béninoise avant la tenue des Etats généraux et qui ont pour noms corruption, lenteur administrative, rançonnement, difficile accès au juge, partialité, etc. n’ont pas pour autant disparus. La perception que l’opinion publique et les justiciables ont de la justice ne s’est guère améliorée. Et, « Quand la justice finit par rendre une décision, c’est généralement au bout d’un délai anormalement long ; et la décision n’est exécutée quand elle l’est, qu’au bout d’un processus tout aussi tortueux qu’onéreux » Au-delà des simples justiciables, les autorités aux plus hauts niveaux témoignent des mêmes perceptions. Les dénonciations d’actes de corruption sont de plus en plus fréquentes, la lenteur de la justice est plus que jamais décriée et les différents rapports et études publiés sur le Bénin ne cessent d’indexer l’environnement et le fonctionnement pathologique de la justice qui retardent l’éclosion des affaires au Bénin et mettent en péril l’Etat de droit. 

suite .. sur:         http://afrikaobota.org/spip.php?article401

Partager cet article

Repost0